Le co-allaitement, qu'est-ce que c'est?

Publié le par L'Âge de Lait

Il s’agit de la poursuite de l’allaitement pendant une nouvelle grossesse, puis après la naissance d’un nouveau bébé.

Au cours d’une grossesse, plus de la moitié des bambins allaités (69%) se sèvrent d’eux-mêmes. On ne sait si c’est la grossesse qui est la cause de ce sevrage ou bien si ces enfants se seraient sevrés de toute manière au vu de leur âge.

Vers le milieu de la grossesse, la sécrétion de lait baisse fortement et les seins commencent à produire du colostrum. Le bambin sera donc confronté à de gros changements de goût comme de volume. La mère peut également avoir une plus grande sensibilité mammaire qui rendra les tétées douloureuses pendant un moment. Le volume du ventre est également un élément parfois gênant.

Pendant la grossesse ou bien après la naissance, certaines mères seront confrontées à des sentiments très négatifs, pendant les tétées, envers leur bambins. Rien d’anormal : la grossesse et l’accouchement incitent la mère à se recentrer sur le nouveau-né, qui a le plus besoin d’être nourri.

L’allaitement du bambin n’a pas d’impact négatif sur la santé du fœtus, sauf en cas de malnutrition maternelle.

Après la naissance, et compte tenu des changements qui ont eu lieu au cours de la grossesse, le lait sera adapté au nouveau-né. La production lactée, par contre, s’adapte et est plus abondante.

La mère peut choisir d’allaiter simultanément ou non ses deux enfants, selon si elle se sent à l’aise ou non avec la première solution.

Durant les premières semaines, la mère pourra trouver agréable que son bambin, dont la force de succion est supérieure à celle d’un nouveau-né, la soulage d’un engorgement.

La poursuite de l’allaitement chez le bambin l’aidera généralement à mieux accepter la venue d’un nouveau bébé. De plus, avec le temps, cela créera chez les deux enfants une grande complicité et des liens très étroits. Il n’est pas rare que les deux enfants se sèvrent finalement en même temps, le plus jeune suivant l’exemple de son aîné.

Passé les premières semaines qui peuvent être orageuses (la mère éprouvant souvent des sentiments très partagés concernant l’allaitement de son bambin), la mère, si elle est soutenue, pourra se trouver parfaitement satisfaite de ce choix et continuer sereinement à allaiter ses deux enfants pour le bonheur de tous.

Pour plus de renseignements:

www.lllfrance.org

Publié dans allaitement

Commenter cet article