Grossesse et émotions, pourquoi préserver la femme enceinte?

Publié le par L'Âge de Lait

ange.jpgOn parle souvent de l'état émotionnel très particulier dans lequel se trouve une femme lorsqu'elle est enceinte. Qui ne connaît pas les "crises de larmes" qui semblent arriver sans raison? Et pourtant, qui se préoccupe de préserver la femme enceinte au maximum d'émotions violentes? Il est fréquent que l'entourage continue à se comporter avec la femme enceinte comme si elle ne l'était pas, à savoir, sans prendre des pincettes.


Mais pourquoi est-ce important de préserver les femmes enceintes? De toute manière, elles pleurent pour un rien, alors... Et puis, tout le monde sait que la grossesse n'est pas une maladie, alors pas de raison de se comporter différemment avec une femme enceinte!


Oui, mais...


Lorsqu'on est triste, malheureux, déprimé, on sécrète une hormone appelée cortisol. Or, il se trouve que cette hormone inhibe la croissance du foetus et notamment le développement du cerveau de ce dernier! Alors bien sûr, c'est très dépendant du degré de cortisol secrété (le placenta filtrant tout de même un minimum ce dangereux ennemi du bébé), et donc bien évidemment du degré de tristesse de la future maman... Mais quand on le sait, on peut mieux comprendre à quel point la santé physique ET psychique de la mère est importante pendant la grossesse... le seul bien-être de la maman n'est pas en jeu, mais également celui du bébé!!


Et l'on sait aujourd'hui à quel point la vie intra-utérine a d'importance pour la future santé et le psychisme du futur bébé. Plusieurs études ont à ce jour montré qu'un évènement grave qui se produit pendant la grossesse et qui touche la future mère a plus d'impact sur le bébé que le même évènement se produisant après la naissance du bébé! (notamment une étude faite sur les femmes enceintes et les jeunes bébés pendant la guerre 39-45, suite à la mort du père, pendant la grossesse ou après la naissance).

 

D'ailleurs nombreux sont les peuples qui ont intuitivement compris l'importance du bien-être de la femme pendant sa grossesse: partout dans le monde, on protège la femme enceinte des mauvaises nouvelles, chocs, allant même jusqu'à lui cacher le décès d'un proche tout au long de sa grossesse, dans certains peuples on ne doit même pas discuter avec une femme enceinte (ou alors lui donner le dernier mot pour ne pas la contrarier!). Partout, ou presque, sont cultivés par la femme enceinte la joie, les émotions positives, la pureté... pour protéger son bébé, certaines croyances étant même persuadées que le bébé pourrait naître difforme, ou mourir si la femme avait des émotions violentes et négatives! Si dans beaucoup de cultures le père doit protéger sa femme de cela, dans d'autres il doit lui aussi s'en préserver, car il est parfois admis que le père joue un rôle très important dans la grossesse selon certains peuples la grossesse commence dans la tête du père, puis l'enfant descende dans le sperme et vient dans le ventre de la mère) et doivent eux aussi faire très attention à leurs faits et gestes, et même à leurs pensées tout au long de la grossesse.

 

Sans aller jusque là, n'y a-t-il pas du bon à prendre de tout ces traditions millénaires? La femme enceinte accomplit un prodigieux travail au cours de sa grossesse, ne pourrait-on pas imaginer que son entourage, et même le "monde extérieur" qui va être en relation avec elle puisse tenter de la préserver en évitant les querelles, les informations et nouvelles choquantes ou trop tristes si cela peut être évité (sans aller jusqu'à lui cacher le décès d'un proche peut-être!!)? Ne peut-on pas imaginer également des professionels médicaux qui feraient attention à ne pas culpabiliser ou effrayer une femme enceinte, mais au contraire à la rassurer? Michel Odent nous parle de l'effet "nocebo" des consultations prénatales et de certains tests invasifs femme-enceinte-080508-by-flohic-mesdessins-com.jpget souvent inutiles ( L'effet "nocebo" des consultations prénatales ). Mais si on se contentait d'un accompagnement bienveillant et rassurant, tout le monde n'aurait-il pas à y gagner en qualité? Qualité de relations entre professions médicales et femme enceinte, qualité de vie pour la femme enceinte qui serait sereine, qualité pour le bébé à venir aussi, car n'est-on pas plus heureux dans une maison où règne le calme et la joie? Lorsque c'est possible, quel cadeau à faire à la maman et au bébé...

 

 

Bibliographie:

 

Venir au monde, Lise Bartoli

L'amour scientifié, Michel Odent

Vivre sa grossesse et son accouchement, Isabelle Brabant

L'aimer avant qu'il naisse, Jean-Pierre Relier

Adrien ou la colère des bébés, Jean-Pierre Relier

Publié dans grossesse

Commenter cet article