Les coupes menstruelles

Publié le par L'Âge de Lait

toutes les coupes

Qu'est-ce qu'une coupe menstruelle?

C'est un petit réceptacle, en silicone médical ou en latex, qui remplace efficacement les tapons et autres serviettes hygiéniques pendant les règles.

Il est réutilisable et très facile d'emploi. 

 

Comment ça marche?

On introduit la coupelle dans le vagin en la pliant pour que son diamètre soit moins important (voir ici les différents pliagesb 584386 image1 possibles: http://fleurcup.com/questions-reponses.html#pliages ).

mise-en-place-moon-cup2

 

Bien positionnée, elle récupère le sang menstruel sans fuites (on peut mettre un à deux cycles à bien maîtriser son positionnement). Il suffit ensuite de l'enlever toutes les 6 à 12 heures selon le flux, de la vider, de la rincer et de la remettre en place. Si on n'a pas d'eau sous la main, on peut toujours l'essuyer avec du papier toilette ou un chiffon prévu à cet effet (et propre) et la laver plus tard. Entre chaque cycle, il est conseillé de la stériliser en la faisant bouillir 5 minutes dans de l'eau, tout simplement.

On peut couper la tige, qui est conçue exprès pour être adaptée à chaque femme, pour un confort optimal.

vagin1 0

 

D'où viennent les coupes menstruelles?

La première coupe menstruelle est apparue aux Etats Unis en... 1867! Elle a plus d'un siècle! Elle n'a jamais été utilisée sous sa première forme, mais a été commercialisée dans les années 30 aux Etats Unis toujours sous une forme plus rudimentaire que celles d'aujourd'hui, mais qui avait déjà tout de la coupe menstruelle moderne:     foldene

Les coupes menstruelles d'alors étaient en caoutchouc. 

Déjà, les spécialistes affirmaient qu'il n'existait pas avec les coupes menstruelles les mêmes risques qu'avec les tampons (syndrome du choc toxique, staphylocoques dorés...).

 

coupemenstruellemodedemploi 

 

Avantages de la coupe menstruelle

Contrairement au tampon, elle n'assèche pas la muqueuse vaginale, puisqu'elle se contente de récupérer le sang, ce qui peut éviter douleurs et irritations chez certaines femmes.

L'aspect économique est très important: en effet, une coupe menstruelle coûte en moyenne une vingtaine d'euros. Il faut prévoir de la changer trois à quatre fois dans une vie de femme. Cela fait un coût d'environ 80 euros pour toute une vie de cycles menstruels! La différence de coût d'avec ds tampons ou serviettes hygiéniques est colossale, et même les serviettes hygiéniques lavables, beaucoup plus économiques que les jetables restent beaucoup plus chères.coupemenstruelleaff

C'est écologique... Pas de déchets, rien à jeter, juste un peu d'eau à utiliser pour la rincer... Et elle ne contient bien sûr aucun produit chimique.

C'est confortable! Quoiqu'il faille prendre le coup de main pour la placer et l'enlever (ce qui s'apprend rapidement!), elle est plus confortable qu'un tampon. On ne la sent pas, elle n'assèche pas la muqueuse, comme on l'a dit, et elle est plus facile et moins désagréable à enlever qu'un tampon lorsqu'on a pris le coup de main. Elle permet de faire toutes activités même lorsqu'on a ses règles bien sûr...

Elle peut rester en place plus longtemps qu'un tampon, sans aucune fuite si elle est bien positionnée! Les contenances varient selon les marques, et certaines sont très grandes, pour les femmes aux cycles abondants.

Elle est invisible lorsqu'elle est en place: pas de serviette qui se voit dans la culotte, pas de fil qui dépasse...

Il existe un grand nombre de couleurs et de formes... pour tous les goûts et le confort de chacune! Et les coupes menstruelles sont plutôt jolies!!

 

Laquelle choisir?

Il existe de nombreuses marques de coupelles menstruelles. Keeper, divacup, mooncup, lunacup, fleurcup (marque française) en sont quelques exemples.

Vous pourrez trouver ici un comparatif très complet et très bien fait des différentes coupes menstruelles, et d'autres information pour aller plus loin:

http://www.easycup.fr/description-coupes.php

 

coupes.jpg


Liens:

http://www.easycup.fr/

http://fleurcup.com/default.htm

http://wiki.easycup.fr/

Publié dans être femme

Commenter cet article